/

Accueil / Oeuvres / Ruelle de Pontoy

  • /
  • /

Ruelle de Pontoy

Catégorie : Tableaux

Technique : Mixte

Support : Papier

Dimensions : 37 x 53 cm

Référence : 3283

Prix : 120 000 MAD

Prix en € : 11009.17 €

/ Nombre de vues : 867 vues

Faire une offre Contacter le vendeur Signaler cette oeuvre

Avis :

/

Laisser un commentaire :

One thought on “Ruelle de Pontoy

  1. Aux sillage de DELACROIX, PONTOY nous présente ici un Maroc lointain et nostalgique . La force de ce travail réside dans 2 cotés
    1- La touche émotionnelle que l’artiste donne à chaque motif, à chaque sujet et à chaque coin de l’espace.
    2- Le jeu de clair obscur subtilement élaboré et la palette chromatique éloquente de l’artiste. une œuvre magnifique.

Laisser un commentaire

  • ali

    19 novembre 2020 - 20 h 39 min

    Aux sillage de DELACROIX, PONTOY nous présente ici un Maroc lointain et nostalgique . La force de ce travail réside dans 2 cotés
    1- La touche émotionnelle que l’artiste donne à chaque motif, à chaque sujet et à chaque coin de l’espace.
    2- Le jeu de clair obscur subtilement élaboré et la palette chromatique éloquente de l’artiste. une œuvre magnifique.

À propos de l'Artiste

Source : Wikipédia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Pontoy)

Henri (ou Henry dit aussi Henri Jean) Pontoy est un peintre français né à Reims le 5 février 1888 et décédé en 1968.

Il entre à l’École des beaux-arts de Paris, dans l’atelier de Luc-Olivier Merson, et expose ses gravures au Salon des artistes français, et ses peintures au Salon de la Société nationale des beaux-arts, au Salon d’Automne, ainsi qu’au Salon des artistes orientalistes algériens.

 

En 1926, il est titulaire d’une bourse de voyage de la société coloniale des artistes français qui lui permet de voyager en Afrique du Nord, notamment en Tunisie où il devient sociétaire du Salon Tunisien la même année, pour se rendre ensuite au Maroc et en Afrique occidentale française. Il réside plusieurs années vers 1930 à Ouarzazate où il fait la connaissance de Jacques Majorelle.

 

Il devient professeur des arts et lettres au lycée Moulay Idriss à Fès. Il est lauréat 1933 du Grand Prix de la ville d’Alger. Il repart après la guerre en 1947, avec Majorelle, en Guinée, Côte d’Ivoire et Cameroun (il obtient le prix du Cameroun en 1951). Sa palette fraîche et aérée et de couleurs chaudes, tant en huiles qu’en aquarelles, a toujours rencontré un vif succès. Il est l’un des derniers représentants français de l’orientalisme néo-classique trouvant son apogée dans l’entre-deux-guerres.
Principales expositions :

Oran : janvier 1925
Alger et Tunis : 1926
Salon d’automne à Alger 1926
Alger 1933, salon des artistes orientalistes algériens
Alger décembre 1938, Salon de l’Union artistique de l’Afrique du Nord
Alger janvier 1947, exposition miroiterie d’art

Ses œuvres

Dimensions : 50 x 40 cm

Prix : En cours

Référence: 4340

Dimensions : 92 x 75 cm

Prix : En cours

Référence: 4027

Dimensions : 55 x 45 cm

Prix : En cours

Référence: 4024

Dimensions : 37 x 53 cm

Prix : 120 000 MAD

Référence: 3283

Dimensions : 50 x 70 cm

Prix : 60 000 MAD

Référence: 418

Faire une offre / Mise en relation

Cette oeuvre vous intéresse ? Vous souhaitez avoir plus d'informations sur sa disponibilité ? Merci de bien vouloir remplir le formulaire ci-dessous pour vous répondre dans les plus brefs délais. Vous pouvez aussi nous contacter par :

    /

    / 867 vues

    Technique

    Mixte

    Support

    Papier

    Dimensions Dim

    37 x 53 cm

    Prix

    120 000 MAD

    Référence

    3283

    Prix en €

    11009.17 €