/

Accueil / Oeuvres / Le baiser de Abdouss

  • /
  • /

Le baiser de Abdouss

Catégorie : Tableaux

Technique : Acrylique

Support : Toile

Dimensions : 150 x 150 cm

Référence : 24

Prix : 50 000 MAD

Prix en € : 4587.16 €

/ Nombre de vues : 251 vues

Faire une offre Contacter le vendeur Signaler cette oeuvre

Avis :

/

Laisser un commentaire :

Laisser un commentaire

    À propos de l'Artiste

    Monsieur Abdelaziz Abdouss né le 11/03/1979 à Khénifra qui découvre l’art pictural de l’âge de 8 ans, artiste peintre engagé ce lance dans le figuratif, ces œuvres sont reprise par de grands artiste pour pouvoir subsister dans son village notable. Encouragé par une grande dame connue sur la scène nationale dans le domaine économique et culturelle qui tient à garder l’anonymes, il expose dans différents endroits et dans plusieurs villes marocaines et françaises. Maîtrisé parfaite du pinceau et du couteau il se lance dans un nouveau style qui actuellement qu’une place très intéressante chez les acheteurs d’œuvres picturales. Contempler les peintures de l’artiste Abdelaaziz Abdouss donne envie de danser sur un rythme folklorique de couleurs, de formes et de traits qui font la richesse de ses œuvres.

    Tout comme un champ de mille fleurs qui invitent des papillons à orner et à rendre belle cette scène écrite par une âme sensible ; qui fait rappelle aux couleurs des tapis amazighes que le peintre Abdouss Abdelaaziz a vu sa mère tisser tout le long de son enfance ;  une mère généreuse qui a été à l’origine d’une inspiration sans fin pour sans fils. Une gestualité majestueuse qui ne s’arrête pas aux limites de ses toiles et qui dessine une continuité à travers tous ses œuvres. On dira un conte de mille et une couleurs qui raconte l’histoire d’une danse sacrée, d’une poésie révoltée qui fait l’histoire même d’une région  de l’Atlas d’où descend l’artiste. Si on parle du style de l’artiste Abdouss on peut en déduire que ce dernier emploie la symbolique sous forme d’un expressionisme abstrait ; ce qui pousse les critiques d’art à le mettre dans le rang des peintres abstraitistes alors que lui se voit dans un nouveau style ; une nouvelle tendance artistique qui se base sur un symbolisme iconographique gestuel.

    Abdelaziz ABDOUSS est né en 1979 à Khénifra, d’un père épris de poésie amazigh et d’une mère tisseuse de tapis, qui essayait d’inscrire sur ses tapis, signes et symboles amazigh comme pour les conserver. Il se remémore son père récitant des poésies avec une voix pleine d’émotions et sur un rythme qu’il battait de la main pendant que lui enfant, la tête sur le genou de sa mère contemplait le travail de celle-ci au tapis. Il a commencé à dessiner très tôt, et son talent fut rapidement reconnu au point qu’on lui a confié des pans de mur à son école primaire. Il était aussi féru de cinéma surtout de films indiens qui  passaient dans la seule salle de cinéma de Khénifra,  et il a trouvé le moyen d’y aller presque tous les jours en vendant ses dessins, notamment des corps de femmes, à 50 centimes l’un, se rappelle Abdelaziz Abdouss et il pouvait même acheter des casse-croutes pour lui et son ami.

    Ainsi, il devenait le jeune artiste de Khénifra, jusqu’à ce que son père influencé par des amis fqihs, lui a défendu de dessiner, convaincu que cet acte était interdit en islam. Abdelaziz se devait d’obéir et au cours de dessin au collège, il rendait toujours sa feuille blanche, puisque dessiner était interdit par Allah. C’est ainsi qu’il s’est arrêté de peindre et de dessiner jusqu’à l’année du Baccalauréat où, à travers ses propres lectures et investigations, il a conclu que l’islam n’interdisait pas la création artistique et il reprit ses dessins malgré l’interdit parental. Il prit alors un atelier et pour pouvoir continuer à peindre, il a feint un déséquilibre mental, se laissant pousser barbe et cheveux. Sa mère n’était évidemment pas dupe et il lui arrivait même de vendre des bijoux pour lui acheter toiles et peinture tout en lui demandant d’arrêter car elle pensait qu’il ne pouvait pas construire son avenir avec des dessins et de la peinture.

    Passionnément, il s’est mis à peindre la nature environnante, les animaux, les danses, le folklore et les objets du quotidien comme pour laisser des témoignages à son tour. Sa principale préoccupation était d’être capable de reproduire le plus fidèlement possible le sujet choisi, et il travailla jusqu’à atteindre une très grande maitrise comme en témoigne cette reproduction. Après deux années de travail acharné, il alla tenter sa chance à Jamaa Lfna à Marrakech où il fut très vite remarqué par deux artistes étrangers qui l’ont recruté et il a travaillé 5 à 6 ans à exécuter très fidèlement leurs commandes. Puis, trop à l’étroit dans ces exercices, l’urgence de s’exprimer personnellement le fit partir pour Casablanca où tout en travaillant sa peinture, il a animé et anime toujours des ateliers de peinture pour enfants et pour adultes. Dans son travail personnel, il a rapidement trouvé et affirmé une identité de style écoutant son corps et son geste et se référant aux couleurs et lumière de son enfance.

    Le corps reste son centre d’intérêt et de questionnements. En fin observateur, il voit comment le rythme de Casablanca peut conditionner les mouvements des casablancais et casablancaises qui sont bien différents de ceux et celles qui vivent à Khénifra ou encore à Marrakech. Dans son travail actuel, les corps sont omniprésents, ils disent la lassitude de la personne qui attend le bus ou la tension de celle qui sur une moto négocie les embouteillages, comme ils peuvent exprimer des émotions et l’amour sans bus ni moto. Corps, tendu, écartelé, partagé entre deux pensées, corps amoureux qui s’aimantent, membres qui se contorsionnent et s’allongent pour enlacer la solitude … Abdelaziz ABDOUSS peint au couteau et aux doigts et essaie de représenter le plus justement possible le vécu corporel qu’il ressent, qu’il observe ou encore qu’il imagine.

    Dans mon expérience de psychanalyste et galeriste, j’ai toujours pensé que dans l’expression artistique, ça passe par le corps comme le ÇA (freudien) passe aussi par le corps et c’est ce Ça corporel qui m’a d’abord interpellée dans le travail de Abdelaziz Abdous au-delà de la sensibilité des conjugaisons des couleurs. Remarqué par plusieurs professionnels, les travaux de Abdelaziz ABDOUSS figurent déjà dans les collections d’amateurs avertis. Il expose régulièrement (expositions individuelles et collectives) depuis 2001 dans plusieurs villes au Maroc et en France. Hakima Lebbar

    Il s’agit d’un diaporama en couleurs et mouvements qui émanent du moment, un moment d’improvisations et d’introspections. Abstrait de son état, Abdouss incarne le passionnant et le laborieux chemin de la créativité subjective.  Dr. Abdellah Cheikh  Critique d’art     

     

    Contempler les peintures de l’artiste Abdelaziz ABDOUSS donne envie de danser sur un rythme de couleurs, de formes et de traits. Tout comme un champ de mille fleurs qui invitent des papillons à orner et à rendre belle cette scène écrite par une âme sensible … La référence est faite aux couleurs des tapis amazighes que le peintre Abdelaziz ABDOUSS a vu sa mère tisser tout le long de son enfance ;  une mère généreuse qui a été à l’origine d’une inspiration sans fin pour lui. Une gestualité majestueuse qui ne s’arrête pas aux limites des toiles et qui imprime une continuité à toutes ses œuvres …  On dirait un conte de mille et une couleurs qui raconte l’histoire d’une danse sacrée, d’une poésie révoltée,  l’histoire même, d’une région de l’Atlas où a vécu l’artiste. Si on parle du style de l’artiste Abdouss,  on peut dire que ce dernier s’inscrit dans ce qu’on appelle l’expressionisme abstrait ; ce qui pousse les critiques d’art à qualifier son travail de peinture abstraite  alors que lui, considère que son style d’expression se base sur un symbolisme iconographique gestuel.  Mohamed Bakkour  Artiste Peintre                                                                                                                             

    Abdelaziz Abdouss, enfant des hauteurs du moyen atlas est un peintre connu par l’originalité de son style . Il est reconnu parmi ses pairs et ses travaux sont prisés par les amateurs et les passionnés d’art. Depuis l’école primaire, Abdouss erre tel un électron libre dans les méandres de l’art, surpassant tous les obstacles qui pouvaient entraver son chemin vers le beau. Durant le lycée, Abdouss était déjà pointé du doigt comme le seul professionnel du dessin académique de sa ville, Khenifra, alors qu’il n’avait jamais pris un seul cours de dessin. Sa passion pour l’art est pour ainsi dire innée. Sa maîtrise des techniques, l’est tout autant avant qu’elle ne soit le résultat d’un travail acharné. Aussi, Abdouss développe-t-il au quotidien des techniques de dessin et de peinture propres à lui. Ses œuvres sont des créations, tantôt humaines tantôt angéliques, qu’il oblige à se tordre, se plier et des fois s’exorciser afin de rentrer dans le moule qu’il leur a imposé sur sa toile, sans pour autant les astreindre à se conformer à ses exigences, qui ne sont autres que celles d’un espace urbain, en constance mouvance, dans lequel il continue lui-même d’évoluer. Abdouss expose depuis plus de 20 ans et participe à diverses manifestations et résidences artistiques au Maroc et à l’étranger. Il a gagné plusieurs prix. Il n’hésite pas à partager ses connaissances avec des générations d’artistes émergents et confirmés. Shams Sahbani

    Des couleurs harmonieusement choisies …..des milliers de « smiley » et tout un Univers chez le prof et l’élève. Un univers dans lequel on aimerait pénétrer, …..une harmonie sereine et apaisante..!!
    Shams Sahbani l’élève, et Abdelaziz Abdouss, le professeur, grand artiste et maître d’art vont exposer le 05/05/2016 à Rabat!  C’est génial! Le style de cette exposition est une invitation à la contemplation et à l’évasion. Un voyage qui tient sa musicalité des mélanges subtils et harmonieux des couleurs!  Samia Fares

     

    Abdelaziz ABDOUSS et Shams SAHBANI se partagent les cimaises de la galerie Fan Dok de Rabat pour l‘exposition de leurs oeuvres récentes sous l‘intitulé: « le prof et l‘élève.. influences et singularités ». Vernissage le jeudi 5 mai 2016 à 19h00.

    Abdelaziz ABDOUSS (le prof), est un artiste peintre natif de Khenifra qui vit et travaille à Rabat, il expose depuis 2001 dans différentes villes du Maroc.

    Shams SAHBANI (l‘élève) intègre le monde pictural en autodidacte, et en fait une activité parallèle à l‘écriture littéraire et l‘action associative. Elle est la présidente de PlumArt, association pour la diversité artistique et culturelle, et espace de créativité et de partage ouvert à tous les talents.

    Sur le dossier de presse on lit: « Les deux artistes shams et Abdelaziz exercent l’art tout en cherchant les émotions pures. Ils ont une inspiration créatrice, ils naviguent allègrement au gré des formes et des couleurs vers un expressionnisme qui nous transporte vers des havres de paix sans billet.

    Venez découvrir ce doux voyage qui donne à la réalité quelque chose de magique et dont les deux artistes se portent garant pour le plaisir du voyeur, venez découvrir les couleurs et les créations qui apparaissent sous une lumière investie par la bonne maîtrise de la technique

    Venez decouvrir la palette riche. »

    L‘exposition se poursuivra jusqu‘au 5 juin 2016.

    Rendez-vous à la galerie Fan Dok, 14 rue Jabal Moussa, Agdal, Rabat.

     

    Arriwaq.com

    • Le 15 juillet 2001 à Khénifra, exposition collective organisée par l’association Alghayet.
    • 2002 et 2005 à Marrakech, exercice dans un atelier et expositions à la Galerie Espace 54 de Guéliz.
    • Du 17 au 19 décembre 2008 à Salé, exposition collective organisée par l’association marocaine d’éducation de la jeunesse « ABOU RAKRAK » à la maison de la culture de SALA AL JADIDA.
    • Du 15 janvier au 15 février 2009 à Casablanca, exposition personnelle à la direction régionale du ministère de la culture.
    • Du 17 au 24 mars 2009 à Meknès, exposition collective dans le cadre de la conférence internationale d’art et de photographie.
    • Du 01 au 30 juin 2009 à Casablanca, exposition personnelle à l’association sportive et culturel de la banque populaire.
    • Du 06 janvier au 07 février 2010 à Casablanca, exposition personnelle au club R.U.C.
    • Du 20 février au 20 mars 2010 à Casablanca, exposition individuelle à « DAR ATFAL LALLA HASSNA ».
    • Du 26 au 28 mars 2010 à Casablanca, jamping ligue dans l’étrier de Casablanca.
    • Du 08 au 23 mai 2010 à Casablanca, exposition collective dans la chambre de commerce, industrielle et service de Casablanca.
    • Du 15 au 30 juin 2010 à Mohammedia, exposition personnelle au club Royal Golf à Mohammedia.
    • Du 01 Mars au 01 juin 2010 à Rabat, exposition collective à l’espace Mohamed Benali Rbati à Rabat.
    • Du 18 au 24 juillet 2010 à Rabat, la résidence d’artiste organisée par l’IRCAM à Rabat.
    • Du 02 au 07 février 2011 à Casablanca, participer au festival national des jeunes talents d’art contemporains.
    • Du 2 au 3 juillet 2011 à Touquet, festival du Touquet 2011 en France.
    • Du 21 au 31 Décembre 2011 à Casablanca, exposition individuelle au TWIN CENTER de Maârif.
    • Du 07 au 15 avril 2012 à Casablanca, la 28 ème édition de grand prix HASSAN II de tennis dans « complexe AMAL ».
    • Du 19 au 26 janvier 2013 à Rabat, exposition collective à « Bab kbir »
    • Du 02 au 27 avril 2013 à Fès, festival international des arts plastiques de Fès.
    • Du 20 au 24 juin à Tanger 2014, festival international 3 Tanger des arts plastiques.
    • Du 28 février au 15 mars 2014, exposition collective à la galerie de Tanger
    • Du 01 avril au 30 mai 2014, exposition individuel à la galerie Mazart de Marrakech
    • Du 26 décembre au 02 janvier 2015 salon national d’art contemporain à Marrakech.
    • Du 05 au 07 avril 2016 exposition collective à l’université Al akhawain à ifran
    • Du 05 mai au 05 juin 2016 exposition collective à la galerie Fan Dok à Rabat
    • Du 18 au 23 juillet 2016 à Rabat, la résidence d’artiste organisée par l’IRCAM à Rabat.
    • Du 22 septembre au 15 octobre 2016, exposition individuelle dans la galerie de la fondation Mohamed 6 à Rabat
    • Du 22 juin au 03 juillet 2017, participation à la 12ieme rencontre de création In Situ, Street Art, land Art, Arles-Camargue. France
    • Du 09 au 28 février 2018, exposition collective à la bibliothèque de la mosquée Hassan 2, Casablanca.

    Ses œuvres

    Dimensions : 150 x 150 cm

    Prix : 60 000 MAD

    Référence: 25

    Dimensions : 150 x 150 cm

    Prix : 50 000 MAD

    Référence: 24

    Dimensions : 120 x 120 cm

    Prix : 40 000 MAD

    Référence: 23

    Dimensions : 140 x 400 cm

    Prix : 150 000 MAD

    Référence: 22

    Dimensions : 150 x 150 cm

    Prix : En cours

    Référence: 3962

    Dimensions : 150 x 100 cm

    Prix : En cours

    Référence: 3961

    Faire une offre / Mise en relation

    Cette oeuvre vous intéresse ? Vous souhaitez avoir plus d'informations sur sa disponibilité ? Merci de bien vouloir remplir le formulaire ci-dessous pour vous répondre dans les plus brefs délais. Vous pouvez aussi nous contacter par :

      /

      / 251 vues

      Technique

      Acrylique

      Support

      Toile

      Dimensions Dim

      150 x 150 cm

      Prix

      50 000 MAD

      Référence

      24

      Prix en €

      4587.16 €