/

Accueil / Artistes / Zeraïdi Abdellatif

/

Biographie

Né le 24 décembre 1960 à Ouezzane, Abdellatif Zeraïdi est une figure emblématique de l’art pictural du Maghreb.

Après la mort de son père en 1963 il a quitté sa ville natale avec sa famille à Salé ce fut son premier exil, l’artiste, à la vocation précoce, fut très encouragé dans cette voie par ses professeur à l’école primaire Bab Fès, après ses études secondaires au Lycée Al Ayoubi, il intègre l’école nationale des beaux-arts de Tétouane, c’était les années 80 et ses premiers actes de révolte à l’aune de ses 20 ans, alors qu’il promène le parfait profil de l’étudiant, Abdellatif Zeraïdi entre dans le cercle des loups blancs en fustigeant l’absence de liberté d’expression. Le « perturbateur » sera renvoyé des cours en 1982.

Cette mésaventure qui conditionnera son œuvre future le mène sur le chemin de l’emploi (dans une imprimerie à Rabat), avant sa réintégration dans l’école de tétouane en 1986. Durant ce laps de temps, le jeune créateur a esquissé ses premières œuvres : paysages, portraits, nature mortes qu’il vendait pour survivre à Tétouane et Rabat…« La peinture est une forme de résistance dont je me sers pour exister, crier, dénoncer », revendique-t-il. En 1988 il rejoint l’école nationale des Beaux-arts de Dijon où il décroche un certificat d’études d’arts plastiques un an plus tard.

Bien que bardé de talents, l’artiste survit de petits boulots précaires. Au petit matin, l’Italie l’accueille à Lombardie-Varèse où cet esthète sans cesse à l’écoute de l’inspiration résidera de 1990 à 1994, et malgré une vie professionnelle dificile il n’ésite pas à accorder du temps à d’élegantes «vedute» Vénitennes.

Installé au Luxembourg en 1994, Abdellatif Zeraïdi a su saisir l’atmosphère des paysages pitoresques du Grand-Duché et la fixer sur la toile avec une maîtrise coloriste et luministe héritée des impressionnistes et des post-impressionnistes avant qu’Abdellatif, alors ouvrier dans une usine chimique, n’essuie un licenciement suite à une maladie professionnelle. « Ça a été un coup très dur, se souvient-il. La dépression le gagne et encore aujourd’hui Abdellatif rechigne à évoquer ces années grises au Luxembourg, de 1994 à 2004. N’empêche : « Ce que j’ai appris dans les moments les plus durs c’est que la souffrance fait grandir. Après un court retour au Maroc de 18 mois, Abdellatif s’installe en France, à Mulhouse, en 2005.

« Claude Monet a dit un jour : les lumières du Maroc m’ont préparé à l‘impressionnisme ». Derrière chacune de ses signatures, gît le secret d’Abdellatif Zeraïdi.

 

/

Laisser un commentaire :

Laisser un commentaire

    Ses oeuvres

    Dimensions : 120 x 90 cm

    Prix :En cours

    Référence: 2092

    Dimensions : 50 x 60 cm

    Prix :En cours

    Référence: 2095

    Dimensions : En cours

    Prix : 3 500 MAD

    Référence: 1274