/

Accueil / Artistes / Hajjaj Hassan

/

Biographie

Source : Wikipédia

Hassan Hajjaj (arabe : حسن حجاج), né à Larache en 1961, est un créateur, designer et photographe marocain. Artiste autodidacte et adepte du multiculturalisme, il est considéré comme le pionnier du pop art marocain.

Hassan Hajjaj passe son enfance au Maroc. Il quitte son pays à l’âge de 13 ans et part s’installer avec sa famille à Londres, en Angleterre. Il commence sa carrière dans le milieu underground en organisant des concerts au début des années 1980. En 1984, il lance sa propre marque de vêtements et d’accessoires « R.A.P. » abréviation de « Real Artistic People » Ses créations reflètent en partie le changement d’environnement et de codes qu’il a vécu en tant qu’adolescent, originaire du Maroc et qui a baigné dans l’univers underground de Londres.

Quelques collections :

En 2019, il signe sa première rétrospective en France et expose à la Maison Européenne de la Photographie à Paris. Hassan Hajjaj a également réalisé un long métrage, « Karima: une journée dans la vie d’une fille au henné ». Le film a été présenté en première à Los Angeles. Le film emmène les téléspectateurs dans le monde d’une des séries les plus emblématiques de Hajjaj, Kesh Angels. Hassan Hajjaj rend hommage à d’autres célébrités marocaines dans l’une de ses expositions, My Maroc Stars. Le travail a présenté des artistes, des chanteurs et des designers marocains dont Hindi ZahraAmine BendriouichDizzy DROSYassine Morabite et bien d’autres.

Hassan Hajjaj évolue entre plusieurs univers artistiques : la photographie, la mode, la musique, le cinéma et le design. En 1984, il lance sa propre marque de vêtements et d’accessoires «R.A.P.» abréviation de «Real Artistic People ». Il est également l’auteur de la décoration du restaurant « Andy Wahloo » à Paris, dont le nom est tiré d’une réplique de l’arabe vernaculaire maghrébin signifiant « Je n’ai rien », comme un clin d’œil au Pop Art, mais avec une touche moyen-orientale. Le travail de Hassan Hajjaj est une forme de célébration de la culture visuelle populaire du souk, un espace social, symbole d’interaction et d’échange. L’artiste emprunte à la culture marocaine, utilise des stéréotypes picturaux tels que les odalisques ou les images de marques avec leurs logos-cultes. C’est avec audace qu’il assemble et oppose éléments orientaux et occidentaux, pour créer un univers riche et universel. Le soin qu’apporte Hassan Hajjaj à l’encadrement de ses photos rappelle le degré de finition dans la répétition des motifs de l’art décoratif islamique.

Ses œuvres ont intégré des collections de renom dont le Musée de Brooklyn, New York (États-Unis), le Nasher Museum of Art, Duke University (États-Unis), le Musée d’Art du Comté de Los Angeles (États-Unis), l’Institut des Cultures d’Islam de Paris (France), le Victoria and Albert Museum (Royaume-Uni), la Fondation Kamel Lazaar (Tunisie), la Collection Barjeel (Émirats arabes unis), le Guggenheim Abu Dhabi (Émirats arabes unis).

Hassan Hajjaj vit et travaille entre Londres et Marrakech.

 

 

Ses oeuvres

Aucune oeuvre trouvée