Biographie

Source : Le Matin

«Objets inanimés, avez-vous une âme, qui à notre âme s’attache et la force d’aimer…». Jamais vœu de poète, Beaudelaire en l’occurrence, n’aura autant illustré la force des tableaux du jeune autodidacte qu’est Noureddine.

Ce jeune peintre a choisi volontairement, délibérément de peindre tous ces objets et ces paysages qui font partie de notre quotidien qui, parfois l’illuminent, l’éclairent ou, tout simplement, le rendent plus supportable.
C’est ce tableau qui réunit théière et verre, compagnons d’une tranche de vie faisant partie de notre univers, Musée de notre imaginaire aussi présent que notre patrimoine, notre vécu et notre culture…

C’est aussi ce tapis qui rappelle la dextérité et l’esthétique ancestrales des mille et une petites mains de toutes ces femmes qui, à chaque tissage, créent des chefs d’œuvres.
Peindre pour Noureddine Wardi, c’est écrire à chaque fois un poème sur une feuille blanche, c’est faire vibrer un violon ou un luth, c’est donner chair et vie à un corps et une âme à celui-ci. Très jeune déjà, gamin à Rabat, il observe les scènes et construit son univers à l’aide d’un pinceau imaginaire.

Il traverse le temps et les saisons. Il a fait sienne cette maxime : «Tout a un début, tout évolue et tout a une fin…». Tableaux des Oudayas, à l’aube d’une journée qui s’annonce dense, puis au crépuscule après un coucher de soleil où le bronze se rétrécit en firmament, un sentiment d’apaisement enfin, une sérénité où glisse le regard qui se ferme lentement. Il y a une paix intérieure qui se dégage des fresques ponctuelles saisies à la cantonade, au détour furtif sur les rives du Bouregreg, cette veine jugulaire entre deux cités éternelles…
A chaque chose son début et sa fin ! Noureddine Wardi compare ainsi l’œuvre du peintre à un voyage.

Au début de l’aventure, dit-il, nous sommes chargés de bagages, c’est-à-dire ici d’images, de couleurs que nous déposons au fur et à mesure de notre périple initiatique, sur cette toile immaculée.

Au terme du voyage, l’on est vidé des bagages et sensations mais heureux d’avoir déposé nos richesses. Traits infinis, esquisses, Noureddine Wardi entouré de quelques mentors, adoubé par ses aînés qui ont régulé ses coups de pinceau, ouvre désormais sa propre voie, sa destinée picturale. Sur les sentiers de la gloire, dirions-nous, il suivra son bonhomme de chemin, engrangeant les scènes, nous donnant à voir une peinture dont l’avant-goût est déjà exposé sur les cimaises de l’atelier «La Découverte», près de la Wilaya de Rabat.

NOUREDDINE EL WARDI est né à Rabat en 1978. Il vit et travaille à Rabat.Peintre né, comme se plaît à le définir les critiques d’art, Noureddine Elwardi vient encore une fois de marquer sa présence.Il présente des natures mortes qui n’ont rien à envier aux Maîtres anciens.El Wardi Noureddine me dit que le talent ne suffit pas pour vivre.  Quand il n’y a que la peinture comme moyen d’existence.Il transfigure nos paysages de prédilection jusqu’au lyrisme et onirisme. Il réinvente des scènes chargées de patrimoine, tout en faisant le choix de faire sa voie en puisant dans la tradition locale des arts et métiers marocains, dont l’amour de plus en plus approfondi avec les grandes confréries populaires : sur tout et également Gnaoua.

Il s’agit d’une nouvelle perspective au niveau de la recherche plastique ou Wardi se propose de mettre à nu nos rêves et nos obsessions…

EXPOSITIONS

1999 Galerie découverte Rabat
2002 Festival de Rabat théâtre Mohammed 5, Rabat
2002-2003 Galerie Découverte Rabat
2004 Ecole technique Mohammedia
2004 Festival de Rabat
2004 ONEP – Rabat
2005 Institut national d’aménagement Al Irfan
2005 1er Salon national d’Art Contemporain à la cathédrale Casa
2007 Galerie des expositions, maison de la culture Mohamed Hajji à Sala El Jadida
2010 Exposition collective syndicat des artistes plasticiens – théâtre national Mohammed 5
2012 2ème Salon national d’Art Contemporain, cathédrale Casa
2013 Exposition collective syndicat des artistes plasticiens Babrouah
2013 Exposition collectionneur « Conseil des conseillers » et l’agence marocaine de presse (la Mab)

Ses oeuvres


Voir toutes ses Oeuvres

Laisser un commentaire