Biographie

Source : libe.ma

Salem Chouata, un artiste peintre émergent au talent précoce.

Comment et par quoi reconnaître un peintre émergent au talent précoce ? Est-ce par les signes précurseurs de son génie imbriqués dans ses premières peintures ou ses travaux artistiques récents ?  Il y a tellement de choses qui peuvent nous donner une idée ou nous permettent de sentir ce que nous propose le peintre comme dialogue avec ses œuvres et leur message artistique.

Salem Chouata est de ceux qui, dès leurs premières peintures, nous promettent l‘inédit. Quel a été le secret de sa recette prodigieuse ou de son étonnant cheminement ?
Une introspection méticuleuse dans son univers fabuleux nous a révélé le secret de sa fascination pour l’art en général et la peinture en particulier, son violent d’Ingres. Son contact permanent avec ses amis peintres contemporains et sa fréquentation assidue des ateliers de grands maîtres marocains l’ont profondément marqué et poussé à peindre. Avant de nous montrer ses peintures, il a vraiment cherché sa voie pour trouver un style le distinguant des autres. Il n’y va pas de main morte ; il sait à quoi s’en tenir, sa conception est pragmatique, sa technique a des mesures alléchantes. Ses peintures sont tout à fait originales, spontanées et pleines de fraîcheur. Tout ce qu’on peut dire ; pour l’instant, c’est qu’il s’agit d’un autodidacte averti, riche de cœur et d’esprit, chantre à temps  perdu, une intelligence en mouvement. Emotionnel et d’une sensibilité  à fleur de peau, il peint comme il respire avec une ardeur incroyable. Ses toiles structurées à merveille, bien faites, pas trop chargées ressemblent à des partitions musicales, des compositions aériennes, émotionnelles et dosées à point. Des peintures de qualité, convaincantes et qui ne laissent guère indifférent.
Salem Chouata a tout son temps pour nous séduire et nous donner à voir le meilleur de lui-même.

Source : l’opinion

Salem Chouata est donc l’un de ces artistes qui essayent de détruire les frontières, malgré les connaissances profondes qu’il a de ses frontières grâce à la culture visuelle qu’il a accumulée en regardant, en lisant et en communiquant avec les différents acteurs dans le domaine. Les nouveaux artistes nous assurent pour l’avenir des Arts Plastiques au Maroc. Il faut, seulement, de l’accompagnement analytique et critique pour participer à faire connaitre le grand public de ce que créent ses énergies prometteuses qui enrichissent, consciemment et lentement, notre champ artistique en général ; il faut aussi, et nécessairement, que les galeristes s’intéressent de temps en temps (bien sûr) à ses venant talentueux pour participer, effectivement, à la promotion et à la rénovation de notre scène picturale. Les travaux de Salem Chouata se caractérisent par l’effacement comme mode d’expression. Il manque toujours quelque chose au corps perçu et dessiné, ce qui nous incites continuellement à se demander « quoi » et « pourquoi ». Ainsi, l’artiste oblige le destinataire à s’associer à l’oeuvre en y ajoutant ce « quoi » pour savoir « pourquoi ». et s’est ainsi, aussi, qu’on obtiendra tous le destinataire producteur participant à l’achèvement du travail, au lieu du destinataire consommateur (qu’on a ) habitué à la facilité. Said Rabbai

 

Ses oeuvres


Voir toutes ses Oeuvres

Laisser un commentaire