/

Bienvenida / Artistas / Cherradi Najib

/

Biografía

Najib Cherradi, né  à salé au Marco, dans une famille de musiciens. De son beau père ébéniste et musicien, il a appris la fabrication du Ud. Son Oncle, grand interprète de la chanson arabe classique (Asmahane/Oum Kalthoum/Mohammed Abdelouahab/Farid al Attrache.) l’a initié au chant arabe classique. Par contre son Grand Père l’a initié à la musique Arabo-andalouse et au malhoune( une forme du parlé –chanté, en dialecte marocain). A l’école primaire, il devait faire le tour des classes pour chanter. A l’âge de 16 Ans, il forme un petit ensemble où il compose et chante. En 1973 il découvre le Free- Jazz, fasciné par cette liberté d’improvisation et hanté par le changement et le renouveau, il décida en 1975/76 de former avec des amis musiciens l’ensemble Achoula, au Maroc . En 1978 il quitte le Maroc pour continuer ses études en France à l’université de Paris VIII (St-Denis), où il suivait des études de sociologie. Dans le même parcours il suivait des cours de philosophie,  avec des professeurs tel que : Gilles Deleuze, François Châtelet, Michèle Foucault, Daniel Defert, Alain Badiou et d’autres, Ces études vont l’aider plus tard à mettre en évidence une vision et une conception pour la «Création d’une nouvelle chanson dans le monde Arabe». En 1981, il assiste à Paris au centre G.Pompidou (Beaubourg ) au travail musical » Match» du grand compositeur Argentin, précurseur de la musique-théâtre – Mauricio Kagel , en sa présence.

C’était la découverte de la théâtralisation de la musique. Depuis , il consacrait beaucoup de temps aux études, et écrits en musicologie. Et tout ce qui avait un rapport avec la musique contemporaine, surtout des compositeurs tel que ; J.Caige , L.Bério , M. Kagel, G.Ligeti et d’ autres.  Dans la même époque, il s’intéressait à la Peinture et à sa pratique; une autre corde s’ajoutait à son arc. En 1986, il quittait Paris pour s’installer aux Pays-Bas.

De 1992 à 2010, Directeur Artistique, de l’association, Weshm atelier d’art et de création.
De 1987 et jusqu’à aujourd’hui, il est le Chanteur /Compositeur/Arrangeur de L’ensemble musical Weshm>
2006 – 2008, il décida de revenir sur Paris, pour suivre des études de Cinéma à l’Université de Paris VIII.
2008 – 2012, il suivait des cours de chant de la méthode Lichtenberg voor zang,  avec la professeur Hollandaise, Ingried Voermans.
Depuis 1979 et jusqu’au 1982  il était accompagné, durant un mois de chaque année, par le luthiste et flûtiste marocain, Mostapha Rihani  pour le finissage de ses compositions, clôturés, par des concerts, dans le cadre des festivals des travailleurs  immigrés,  en France, Belgique , Hollande et en Allemagne.
En 1983 une rencontre avec le musicien marocain ; K.Hors (joueur de ûd), avec qui ils vont former un Duo autour de la conception : « Pour une nouvelle chanson dans le monde arabe », ils effectueront de nombreuses tournés en Europe (Dans le cadre des activités culturelles organisées par les travailleurs immigrés et les étudiants).
En 1984 ils réalisent  une cassette «Attahadi».
En 1985-1986, réalisation d’une autre cassette Al Maouj, . Composition articulée, sur la musique marocaine et des textes en dialecte marocain. Une autre rencontre en 1987 avec le musicien Marocain ; Abid El Bahri (joueur de ud , de saz et de sentir ) tous les trois décident sur la base de’ la nouvelle  chanson dans le mond arabe ‘ ,  de créer  le noyau de l’ensemble Weshm,  et donnent plusieurs concerts en Europe ; Belgique , Espagne , France , Allemagne , Autriche , Holland, Suisse .
En 1991, ils reçoivent une commande de la part du festival international « Music Meeting » pour la réalisation du projet Halazoen. Najib signe la composition et l’arrangement du projet,  Un moment décisif pour le passage du trio à l ‘ensemble Weshm .

En 1987 -1988, chante et compose la musique d’un autre Album sous le titre ” Cri de la terre” hommage à l’intifada Paléstinienne.
En 1995, il chante, compose et arrange pour le projet Rencontre (27 musiciens de l’école de musique de la ville d’Utrecht et l’ensemble weshm. En 1995-1996, il chante,  compose et arrange la musique du CD: Errances.
En 1997-1998, Il, chante, compose, arrange et crée la conception du projet de » musique -théâtre – danse» : Al Hallaj 10e.S, un soufi éminent, un poète, un rebelle historique du monde musulman. Une grande formation de Musiciens, une Danseuse et deux Acteurs. 1999, Ouverture avec son ensemble Weshm, de la grande exposition sur l’Art Musulman, « Kunst van de Islam » au Nieuwekerk à Amsterdam, en présence de Sa Majesté la Reine Beatrix. 2000-, Octroie d’une subvention structurelle pendant quatre ans (2000 – 2004), par le ministère de la culture Hollandais. 2001, participation avec son ensemble weshm au Festivaldu Mugham « Sharq Taronalari » à Samarqand , en Ouzbéquistan. En même temps , une rencontre magique et à l’ improviste avec le célèbre Chanteur d’Azerbaidjan , Alim Qasimov,  ensemble ils ont donnés des improvisations au grand hall de l’ hôtel, tard la nuit , en présence de l’ éthnomusicologue français Jean During et d’autre artistes  importants .
En 2000-2001, il chante, compose, arrange et crée la conception du projet » musique-théâtre – danse» : Ishq= Passion: (anthologie de la passion, chez les poètes arabes .) une rencontre avec la musique Flamenco, et sa chanteuse Amparo Cortes , l’ensemble  weshm et une Chorale de 4 Chanteurs, une Actrice et une Danseuse .  2002- 2003 chant, composition et conception du projet : «musique – danse – théâtre» ”Chotaaf” projet sur la détention .

Vers la fin de l année 2001 les deux musiciens Abid et après Kamal, quittent le navire expérimental de weshm .
2004- Compose et Chante pour la pièce théâtrale Chiite Achoura au Liban , avec le metteur en scène et professeur de théâtre à l’université de Beirut Raif Karam. (Pour la première fois dans l’histoire de la musique sacré musulmane, il utilise le chant polyphonique (sa voix mixée plusieurs fois au studio national du Liban ) et donne un autre caractère à la pièce, en utilisant le son des corps humains comme instruments. (Présence de 40 milles spectateurs).

De 1993 et jusqu’a 2008, s’est installé une vraie collaboration et une large complicité sur le plan créatif, avec Michel Waisvisz musicien, créateur d’instruments électro-acoustiques et directeur de la fondation de la musique électronique à Amsterdam :”STEIM”. Rencontre qui donnera une autre dimension à sa recherche et ouvrira d’autres horizons sur le plan créatif et expérimental en musique. Plusieurs concerts en Holland et en Europe, dont un passage à la Radio France  à Paris et une rencontre internationale de la musique électronique, à Dublin.

Une collaboration en 1995 entre le Trio Weshm et l’ensemble contemporain Blindman Kwartet : Quatre saxophonistes Belges, sous la direction d’Iric sleichim, d’une renommé  internationale. Ils donnent plusieurs concerts en Belgique. Une autre collaboration en 1996 entre le Trio Weshm et l’ensemble «Paul Rans Ensemble. » spécialiste des musiques et chants flamands, du Moyen – âge, et du 18e siècle. Une tournée en Belgique. Une rencontre  avec « Quincy Troupe »   auteur de la biographie de Miles Davis en 1995, au théâtre de Balie, Amesterdam, sur «la flexibilité en musique», avec la participation de Michel Waisvisz .et du guitqriste Frankie Douglas du Curacao.

Une collaboration tout à fait singulière, va s’installer à partir de 1998, avec le Theater groep Hollandia, où il participe à la composition musicale de plusieurs pièces de théâtre : KLM cargo , De Perzenprojet SMO, et Taslit, cette dernière s’inscrit dans le cadre de «musique –théâtre» (avec le flûtiste à Bec, Walter van Hauwe  spécialiste des Flûtes à Bec, de renommé international, et le Percussionniste/Metteur en scèneHollandais ,Paul Koek, et le musicien T.V. de Meer, et l’actrice SanaVan Rijn ) . Ainsi que la grande Pièce théâtrale Hannibal ( avec le metteur en scène Hollandais Johan Simons,  au sein du fameux théâtre « Sttaatsthéâter van Stuttgart » en Allemagne, (ceci, pendant un an et demi, )

Avec le metteur en scène Tunisien Taufik El Jibali, Directeur du théâtre, El Théâtroà Tunis, un des piliers du Théâtre contemporain Arabe, se tissera une complicité particulière: Composition pour la pièce théâtrale; othello , de W. Schekspeer, Al majnoun, textes de Jabrane Khalil Jabrane, et  les Palestiniens hommage à J. Genet  avec une participation, en tant que chanteur/acteur . En 2010 il donnait un Master–class, autour de la technique du chant, la méthode «Lichtenbeg voor zang»  pour des acteurs et chanteurs tunisiens à Tunis. 2004, Chant et composition de la musique, du projet «Danse – théâtre-musique» contemporain Tempus Fugit , avec  le renommé international ; le Chorégraphe , Belgo-Marocain : Sidi larbi Cherkaoui, de la Compagnie, les ballets C de La B. (Plus de 54 représentations dans tout l’Europe et ses grands théâtres et salles prestigieuses, et une rencontre avec la Diva de la danse contemporaine Pina Bausch qui avait couronnée cette belle aventure, au sein de son théâtre en Allemagne. 2004-, Célébration de l ‘anniversaire de la Reine des Pays-bas, Sa Majesté la Reine Beatrix, au sein de son Palais: Noordeinde à Denhaag.                                                                                                                                                                                                 2004 une rencontre avec l ‘ensemble Rosa ensemble au grand muséum de Utrecht,  pour l’interprétation, live, des Peintures du Musé, à  l’occasion de son 250e. Anniversaire..

2005: 1-Concert au festival international de Jarasch en Jordanie.,2- Concert au festival international de Carthage en Tunisie. 3- Concert au festival Timitar à agadir au Maroc . 4- Projet Rencontre II, entre l’ensemble Weshm et l’Orchestre de Chambre ; Trajectum ; sous la direction du Chef d’orchestre Canadien,  Gregory Hubert. un concert exceptionnel.5 – Moslim Kaper Jan jansen, un projet entre l’ensemble weshm et l’ensemble Camerata trajectina , ensemble Hollandais , spécialiste en musique médiévale et la musique de renaissance , de renommé international, Ils donnent plusieurs concerts en Holland. En 2006, Chanteur/Acteur dans l’Opéra, Een Totale Entführung, de Mozart, mise en scène et interprété par Ramsey Nasr, acteur et Poète de la ville d’Anvers. – Participation au festival Karnak Lab Festival « Voices » au Bimhuis .(berceau du Jazz à Amsterdam) .

En 2008, il compose et chante la musique du projet ZOOM ; Théâtrer/musique/Danse/video/Lumière digitale : mise en scène par le metteur en scène Jan Van Den Bergb, du théâtre Adhoc , avec qui, il a eu beaucoup de projets, dont un projet : sur le célèbre mathématicien , astronome et physicien néerlandais , Christiane Huygens , pour l’inauguration de l’université de Sciences et de Technologie, à la ville de Nijmegen en présence de Sa majesté la Reine Béatrix.

2007-, un concert avec Michel Waisvisz, au Musé d’Art Contemporain d’Antwerpen, Mukha.
2008, le projet Al Harf = (la Lettre ) Conception et travail de recherche, depuis 2005) , sur la lettre arabe et ses émotions, avec le Sonologiste Americain Joel Rayan Musicien électronique, Professeur au conservatoire de musique à Denhaag et Directeur Artistique de la fondation STEIM à Amsterdam. Présenté pour la première fois au théâtre de l’Odéon à Paris, dans le cadre du festival Siwa 2  “Printemps arabe à l’odéon”. La Directrice de l’Université du Panthéon- Sorbonne, présente au concert a demandé, d’organiser une table ronde, autour  du projet d’Al Harf . 2009, il représente la Holland au festival ; «LesTransculturelles des abattoirs » à Casablanca (Maroc) en compagnie du nologiste Américain Joel Rayan et du saxophoniste Anglais Evan Parker, Un imminent improvisateur, de renommé international.

2009/10–Compose et chante la musique de la pièce de Danse-théâtre contemporaine “The Assassination of Omar Rajeh” avec le chorégraphe Libanais Omar Rajeh. (Directeur du festival international de danse IPOD au Liban.) Ouverture du festival international de danse en Holland ”Dancing On The Edge “ et une tournée en Europe et dans le monde Arabe.

2010, Chanteur/Compositeur/Conseiller artistique du chorégraphe contemporain marocain : Taoufiq Izeddiou,( Directeur artistique de la Troupe de danse marocaine Anania. et organisateur du festival international de danse à Marrakech ; Marche) Participation à sa carte blanche , au centre chorégraphique national de la ville de Tours , dans le cadre de son projet “Aleeff”. 2- Réalisation d’une performance sonore en collaboration, avec le poète Français Philippe Malone et avec les jeunes du 17eme arrondissement de Paris, dans le cadre du festival de Siwa 3 au théâtre “les Bouffes du nord “ à Paris. 3- Un concert en Jordanie dans le cadre du Holland Festival  à Amman.

2011, Participation musicale au cours de la rencontre des artistes d’Equinox à M’zoura, au nord du Maroc. 2-  Projet Al Harf  II,  au festival de Casablanca au Maroc, en collaboration avec un vidéaste marocain. 3- Une rencontre fascinante, avec les femmes Berbères de Tajelt : (village reculé du haut atlas marocain). Sur le Poétique, dans la vie des femmes de Tajelt.                                                                                                         2012, Participation et interprétation musicale, en compagnie du musicien électronique; Daniél schorno, au Débat- théâtre, sur le Peintre Hollandais ; JheronimusBosch. à  s’Hertogbosch. Mise en scène par le metteur en scène J.V.Den Berg.

2013, Un concert exceptionnel avec le célèbre Percussionniste Américain Steve Shehan ; touts les deux, invités d’honneur, par la résidence d’artiste Casa d’Oro, au Mas- d’azil , en France. 2- Chante, ensemble avec la Soprano Hollandaise ; Janneke Daalderop dans le projet de, Théâtre –Document’  Caravane, WijkSafari Utrecht. sur une «musique» le son des motos .
2014 .Performance Al Harf  III , avec le sonologiste J. Ryan  et le vidéaste Papov, dans le cadre du festival international de la vidéo à casablanca 2015. Chant et Participation dans la pièce de théâtre Danton Dood du metteur en scène hollandais J. Simons en collaboration avec le metteur en scène Hollandaise Adelheid. une grande tournée dans les grands théâtre en Hollande.
2016- Composition et chant dans la pièce de théâtre Oase du metteur en scène J.V. Den Berg. une tournée en Holland.

Eventuellement il signera des musiques pour des films et des Documentaires : De Brug, S.El Baghdadi. Maroc/Holland. De lijdensweg, K.Traidia, Algérie /Holland. How the hell did they survivre, van Bethlehem. Holland. Le Proces K sur Omar Radad, S.Salmane, Irak. TheVirgin Diaries,J.Woodwo. T’inja, H.Laghzouli 2004. Maroc /France. Making of , Nouri Bouzid 2006. Tunisie. Digital Marrakech ; Arab Media Lab ; Abdellatif Benfaidoul

2010. Maroc. Sinèangulo , Joussef Yadidi 2013.Maroc. 2007, récompensé du prix, Muhr Award Best Composer, dans le cadre du Film Festival International de Cinéma à Dubai. Pour le film Making Of de Nourri Bouzid.

Le travail musical de Najib Cherradi, est considéré dans le monde Arabe comme un travail qui forme une “Nouvelle école”, d’après le Compositeur et Directeur du Conservatoire d’Alep(Syrie) Nouri Eskandar, et D’aprés Ratiba El Hafni Directrice de Daarat Al Opera au Caire (Egypte). Quand en Europe il est considéré comme quelqu’un d’ “avant –garde “.

“Le travail se situe à l’opposé de l’épistémologie musicienne arabe. C’est un travail sur la structure à l’exclusion du sens, sur la sonorité à l’exclusion de l’idée. Khalid Terbourbi. Mélomane de la musique arabe et Journaliste au journal la Presse à Tunis.

Quand à sa voix elle est considerée comme l’une des grandes voix du monde arabe.“The audience hypnotized by lead vocalist Najib cherradi’s at times almost demonic enunciation of lines from Arabic poetry.”Hassan Khan. Metteur en scène et Directeur de la troupe théâtrale Al Warcha en Egypte.

Parmi les points de sa Conception: Eveiller et provoquer le non-dit, le pourquoi des choses, la question permanente prisonnière en nous. Etablir un ordre esthétique de la discontinuité et du dérangement, Rompre avec une logique, avec le connu, le déconstruire, questionner la question en permanence. Arriver à une chanson plurielle, et faire rupture avec le monde de la représentation et de l’identique.

En 1994 une étude de Doctorat a été réalisé, sur son projet et son travail avec son ensemble “weshm” (Doctoraalscriptie Muziekwetenschap faculteit der letteren, Universiteit van Amsterdam. Weshm: Marokkaanse Musiek ?) Par l’éthnomusicologue Hollandais ; Evert Bisschop Boele.

Un documentaire sur le projet de N. Cherradi par le metteur en scène Syrienne ; Saoussan Darwaze,  « Haoulai al Akharoun » = Ces Autres. (L’Idée est articulée sur les Artistes arabes marginalisés). Travail d’un suivi de deux Ans, diffusé sur plusieurs chaines de TV Arabes et Maghrébines.2- Un long interview sur la chaine marocaine 2M, avec le journaliste Rachid Nini pour son programme Nostalgia . Pendant tout son trajet, il a donné, Plusieurs interviews, pour des chaines de, TV, Radios, Revues et Journaux, Européens et Arabes.

“Je n’ai rien à dire mais je le dit” John Cage.

/

Dejar un comentario :

Deja una respuesta

    Sus obras

    Aucune oeuvre trouvée