Passionnée depuis son plus jeune âge par l’authenticité et la pureté de la Nature, Bennani Zineb s’enflamme  au pied des arbres de Cèdre du Moyen Atlas où elle vivifie une imagination florissante. Elle décide de créer dans un premier temps du mobilier brut, naturel avec un matériau Noble le BOIS, « là où la symbiose se crée, l’inspiration née » a t-elle citée. Quelques mois plus tard, cette jeune femme dévouée et passionnée voulait nourrir son élan en puisant de l’Imaginaire des petits enfants. Lors de son stage d’observation en maternelle (moyenne section) elle assiste à une activité de peinture où les enfants reproduisaient les ronds de Kandinsky avec les couleurs de leurs choix. De retour à la maison, en voyant ses tableaux en bois brut, elle voulait apporter de la couleur. Elle retranscrit donc le travail de Kandinsky sur les Rondins, ce qui apporta de la couleur, de la chaleur à son coin douillet. Encouragée elle s’inspire d’un autre peintre Jackson Pollock (art dripping) en apportant du nouveau ; La peinture sur rondin en 3D.

Le goût de la peinture s’intensifie et Zineb envisage de communiquer autour de ses réalisations. Amoureuse de la nature « La nature, une matière qui nourrit l’esprit » a t-elle mentionné, elle commence à peindre sur rondins ou écorce la nature en les personnifiant (feu, eau, animaux, arbres..) tout en transmettant un message. Elle s’adonne par la suite aux toiles où elle trouve un élan de liberté à son imagination, « Je n’ai jamais pris de cours de dessin mais en attrapant le pinceau j’ai tout de suite senti une connexion avec moi même, j’ai commencé sans savoir ce que j’allait dessiner, j’ai laissé cours à mon inspiration du moment… ». Ma première réalisation était un arbre à première vue mon entourage me disait « On dirait un arbre vivant ». Cet arbre n’était rien d’autre que le symbole de l’espoir.

S’ensuit par la suite d’autres réalisations abstraites sur toile, où le contraste tristesse/ Joie font surface. Deux émotions qui constituent l’essence de la nature de l’homme.

Laisser un commentaire