/

Accueil / Artistes / Ben Jelloun Tahar

/

Biographie

Tahar Ben Jelloun est un écrivain, poète et peintre, né en 1947 à Fès.

 

Après avoir fréquenté le lycée français de Tanger et étudié la philosophie à l’université Mohammed V de Rabat, il commence par enseigner au Maroc avant de s’installer en France en 1971.

 

Écrivain de renom, l’un des plus connus et des plus traduits dans le monde, Tahar Ben Jelloun n’en a pas moins une longue proximité avec les arts plastiques. D’abord à travers ses écrits sur différents peintres et sculpteurs marocains tels que Farid Belkahia, Mohamed Melehi, Mohamed Chabâa, Fouad Bellamine, Chaïbia Talal, Jilali Gharbaoui, Mohamed Kacimi et sur plusieurs artistes étrangers comme Henri Matisse, Alberto Giacometti, Claudio Bravo, Mimmo Rotella… Ensuite, par l’attrait

qu’il a toujours eu pour la peinture, une activité qu’il exerce avec plaisir, en contrepoint de son métier d’écrivain.

 

Dans le texte que Tahar Ben Jelloun a écrit pour son exposition à la galerie L’Atelier 21, il affirme : « j’ai de tout temps porté en moi cette passion pour la couleur même si ce sont les mots qui ont pris le dessus. Pour moi ce fut un itinéraire quasi naturel. »

 

Il existe une corrélation entre le métier d’écrivain de Tahar Ben Jelloun et sa passion pour la peinture. L’homme a besoin de ces deux activités pour trouver, sans doute, une sorte d’équilibre, voire une récréation vitale, à ses romans qui s’emparent souvent de la part sombre chez l’homme. Dans sa préface du catalogue d’exposition, il explique comment son activité d’écrivain et de peintre sont devenues consubstantielles à son équilibre. « À chaque fois, j’explique comment je passe de l’écriture sur ce que j’appelle “la douleur du monde“ à sa “lumière“. J’ai souvent écrit sur les injustices, sur la solitude, sur l’abandon. Mais j’avais besoin d’explorer l’autre face de cet univers sombre. C’est là où la peinture, telle que je l’aime, s’est imposée à moi comme une évidence, comme une vieille rencontre, une amie éclairant mon chemin ».

Et d’ajouter : « je me suis mis à peindre pour faire oublier la part sombre du monde que j’écrivais ».

/

Laisser un commentaire :

Laisser un commentaire

    Ses oeuvres

    Dimensions : 60 x 103 cm

    Prix : 35 000 MAD

    Référence: 5241