/

Accueil / Artistes / Alami Karima

/

Biographie

Karima Alami est une artiste peintre marocaine autodidacte. Elle à étudié la biologie animale et à été enseignante des sciences de la vie et de la terre. Elle réalise ses premières toiles en acrylique dans un style abstrait. Par la suite, elle explore divers styles notamment celui du figuratif pour finalement adhérer à l’hyperréalisme.

Karima Alami se laisse guider par ses émotions au fil du processus de création, elle entre en transe avec sa toile et explore son sujet. C’est alors une alchimie qui se crée, une télépathie des sens qui nait et une contemplation de la dominance perpétuelle de variations contrastées qui se manifeste. Elle renonce à la pure reprise du sujet qu’elle traite, cherche à lui transmettre sa propre personnalité et à lui inculquer un sens exprimant toute la profondeur de ses émotions.

L’art de Karima Alami incite à la réflexion à travers les contrastes harmonisés qu’elle représente sur ses toiles. Le choix des sujets, des couleurs, de la variation des textures soulignant tantôt de la douceur tantôt de la force, forment une succession d’oxymores qui aboutissent à une harmonie, l’incarnation même de la force tranquille. C’est cette harmonie des contrastes qui caractérise l’approche et la vision de l’artiste.

 

Source : 2M.ma , Karima WAHABI

« Karima Alami est l’une des rares peintres hyperréalistes qui arrivent à insuffler vie et âme à ses toiles.  Avec juste du noir et du blanc et jeu subtil de textures, cette artiste atypique réussit à nous plonger dans son monde fait de zèbres, de tigres et de fauves.

Il faut savoir que Karima Alami est une artiste autodidacte. C’est son amour pour la nature et les animaux qui l’avait poussé tout d’abord à étudier la biologie animale, à embrasser une carrière dans l’enseignement en tant que professeur des sciences de la vie et de la terre et enfin à peindre des toiles inspirées de sa contemplation de la nature.

Dans ses toiles, le choix du zèbre d’un côté et du félin de l’autre n’est pas fortuit. C’est pour exprimer ce contraste généré par le face à face entre la proie et son prédateur. L’expression de ce contraste avec autant de justesse et de précision est le fruit d’une recherche qui a commencé il y a longtemps.

En effet, Karima Alami avait réalisé ses premières œuvres en acrylique dans un style abstrait avant d’explorer d’autres styles dont le figuratif. Mais c’est dans l’hyperréalisme que cette artiste atypique s’était retrouvée. Un style qui lui permet de transmettre ses émotions et un peu de sa personnalité. »

Source : LE MATIN 03 septembre 2017

Karima Alami expose ses œuvres sous le signe de «L’harmonie dans l’oxymore»

« Beaucoup plus qu’une exposition de toiles, «L’harmonie dans l’oxymore» de l’artiste-peintre Karima Alami, présentée à l’espace «Pourquoi pas moi», à la Villa des arts de Casablanca, est la concrétisation d’une forte passion qui n’a cessé d’évoluer au fil des ans. «Les toiles exposées, qui représentent des félins et des zèbres, traduisent des états d’âme et incarnent parfaitement le concept de la force tranquille», a déclaré à la MAP Mme Alami. «Je me laisse guider par mes émotions au fil du processus de création, j’entre en transe avec ma toile et j’explore mon sujet», a-t-elle dit. À travers l’exposition de Karima Alami, qui se déroule jusqu’au 28 septembre, c’est une alchimie qui se crée, une télépathie des sens qui naît et une contemplation de la dominance perpétuelle de variations contrastées qui se manifeste. L’artiste renonce à la pure reprise du sujet qu’elle traite, cherche à lui transmettre sa propre personnalité et à lui inculquer un sens exprimant toute la profondeur de ses émotions. Elle incite à la réflexion à travers les contrastes harmonisés qu’elle représente sur ses toiles. Le choix du zèbre et des félins (proie/prédateur), du blanc et du noir, de la variation des textures, soulignant tantôt de la douceur tantôt de la force, forment une succession d’oxymores qui aboutissent à une harmonie, l’incarnation même de la force tranquille. C’est cette harmonie des contrastes qui caractérise l’approche et la vision de l’artiste. »

Expositions individuelles :

– 2017 (Août) « L’harmonie dans l’oxymore » – Villa des Arts de Casablanca –
– 2018 (Mars)  « Mutations – l’harmonie dans l’oxymore » – Galerie privée Espace BMCI Hay Riad Rabat

Expositions collectives :

– 2019 (Avril)  » Des œuvres créatives au service du travail humanitaire et de la consolidation de la culture de la solidarité – en solidarité avec la poétesse Ibtissam Ibn Ibrahim » – Théâtre Mohammed 5 de Rabat
– 2019  (Décembre) « Le rassemblement des artistes plasticiens » – Théâtre Mohammed 5 de Rabat
– 2019 (Décembre 2019)  » 2ème exposition des arts de la nature et de la santé » – Galerie Bab Fès de Rabat 

Ses oeuvres

Dimensions : 110 x 142 cm

Prix :En cours

Référence: 3749

Dimensions : 150 x 150 cm

Prix :En cours

Référence: 3747

Dimensions : 150 x 150 cm

Prix :En cours

Référence: 3748