Biographie

Source : http://www.lopinion.ma/def.asp?codelangue=23&id_info=55932&date_ar=2017-3-28%207:52:00

Fidèle à sa mission culturelle dynamique, l’Association «  Création et Communication » a organisé  à l’occasion de la Journée Mondiale de la Femme  la troisième édition de l’exposition la troisième édition de l’exposition collective « regards au féminin ». La cérémonie de l’ouverture de cette exposition créative a eu lieu vendredi 17 mars à partir de 18h30 à la salle d’exposition La Coupole (siège de l’Association des Anciens Élèves Casablancais du Grand Casablanca) en présence effective d’un parterre distingué d’acteurs artistiques et culturels en l’occurrence l ‘artiste peintre de renom Hossein Tallal.

 

Elle a été marquée par un hommage appuyé à 8 femmes, tous domaines de création confondus, et ce aux rythmes de Coin des Arts et de la troupe Joudour présidée par l’artiste Abdellah Imhah : Zohra Noujoum ( Théâtre et cinéma), Tania Bennani-Smires( Responsable des expositions, conférences & ateliers de la Villa des arts de Casablanca), Fouzia Guessous ( arts plastiques et enseignement artistique à l’Ecole Supérieure des Beaux Arts de Casablanca), Fatima Zahra Lahlou ( Chanson), Dr. Rabha   Zahid( Action culturelle et recherche scientifique),Sœur Claire Hantouche  ( Directrice du Centre de Formation des Adultes à Casablanca), Latifa Iraki ( Présidente de l’Association Cercle Chahrazade créée en 2004), Moumad Mahjouba ( Femme de feu l’artiste de renom Boujemaa Lakhdar).
Cette nouvelle édition a été ponctuée aussi par une rencontre ouverte avec les artistes participantes autour du thème « Parcours et expériences » modérée par Chafik Zougari (Critique d’art) et Mohammed Mouatassim (Ecrivain journaliste), trois ateliers de création plastique sur le thème « L’environnement » encadré par les artistes participantes en partenariat avec la Direction de la Culture de Casablanca et une rencontre ouverte avec Fouzia Guessous (Artiste peintre et pédagogue) autour du thème « Création au féminin » modérée par le critique d’art Abderrahmane Benhamza.
Sur cette initiative créative, Sidi Mohammed Mansouri Idrissi, Commissaire de l’exposition , déclare : «  Il s’avère très important de souligner que la femme artiste a activement milité, à la faveur d’un pluralisme culturellement réel et enraciné, au sein de notre société, comme elle s’est impliquée dans les sphères des activités du développement global et durable de notre pays. Par l’exposition «  Regards au féminin », l’Association «  Création et Communication » tiens à rendre hommage à l’action menée par les femmes artistes d’ici et d’ailleurs pour la défense de leurs droits de créer et à leur participation généreuse au mouvement associatif citoyen, et tout particulièrement dans le cadre des organisations artistiques et culturelles qui mènent des actions au profit de l’humanité.».
Cette manifestation est marquée par un programme éclectique regroupant toutes les formes d’art contemporain (peinture, photographie, tableau -performance) ainsi que tous les styles et les techniques de la figuration à l’art conceptuel en passant par l’abstraction, l’art brut, l’expressionnisme le fantastique et l’insolite. Dans une ambiance accueillante, cet événement de grande ampleur au Maroc a accordé une priorité au dialogue des artistes plasticiennes de talent, toutes tendances artistiques confondues :
Par rapport aux artistes expressionnistes ( l’artiste espagnole Sophie Varly, Fouzia Guessous , Mahjouba Lakhdar ( invitées d’honneur), Nadia Adib, Nada Ameziane, Khadija Bennani, Zhor Barghout, Fatima Chanane, Essediya Hallou, Nadia Iraki, Safae Jarnoussi, Fatima Zahra Lakouahi, Hasnae Lachgar , Hayat El Moumen, Leila Laalaj, Ouarda Rahbaoui, Faouzia Nsiri , Habiba Karmouni ), elles   manient en même temps le dessin et la peinture, en arrivant à un phénomène visuel particulier..
Pour leur « fixation » sur l’expression, elles  se trouvent en bonne compagnie, partageant cette affinité avec les artistes éminents de l’art moderne. Un langage pour traiter avec l’œil et l›esprit, une grammaire du trait, l’essence du motif : éléments susceptibles de s›appliquer au langage plastique de ces artistes, en leur rigueur, leur diversification, leur fluidité. Elles croient et font croire en la puissance et la richesse infinie de la nouvelle figuration.
L’exposition nous a offert également l’occasion pour apprécier quelques facettes de l’art abstrait à travers les œuvres des artistes oniristes exposants ( Sabiha Kadmiri ( invitée d’honneur) Khadija Afilal, Amina Bedraoui Idrissi, Mina Bouizgar, Kaoutar Benabdesslam, Khadija El Farouki, Aicha Jabari, Amina Habibi, Nadia Ouchatar, ). Elles expriment le fruit de leur imagination à travers une peinture étrange qui donne naissance à des créatures fantastiques voire merveilleuses. En recherche permanente de créations originales où le sujet hybride est toujours mis en scène, ces artistes ont le don de nous émerveiller et de nous surprendre. Depuis plusieurs années, elles font partager leurs œuvres au public à travers des expositions et ont déjà obtenu de nombreux prix récompensant leur talent.
Dans les registres photographiques ( Chayma Riahi ( invitée d’honneur, Tunisie) , Algo Zahra ) ce n’est plus le sujet qui gouverne l’image, mais plutôt l’organisation des masses et des lignes de construction à partir d’un point de vue plastique. Les artistes illustrent des moments bien précis qui resteront à jamais gravées dans les mémoires collectives. A l’image d’une penture, la photographie devient un acte interprétatif. Plus fondamentalement, c’est la façon dont les photographes représente un sujet et notamment la place qu’il adopte face au motif qui est en question. Que reste-t-il du document ? Une œuvre, sans aucun doute.

Ses œuvres

Barghout Zhor
Format: 100 x 80 cm
Référence: 2175
Prix: En cours