/

Accueil / Événements / Mansouri Idrissi et Igor Louginov: La couleur sublimée dans l’œuvre de Mansouri Idrissi – Casabblanca

/

Mansouri Idrissi et Igor Louginov: La couleur sublimée dans l’œuvre de Mansouri Idrissi – Casabblanca

Lieu : Institut Français - Meknès

Catégories : Expositions / Vernissages,

Date : 2016-12-07

Heure : 00:00:00

/ 601 vues

Résumé de l'événement :

Vernissage le Mercredi 07 décembre 2016 à 19h00

L’évolution de l’œuvre de Mansouri, singulière et personnelle, semble résister au classement dans ce qui est connu : néo impressionnisme, impressionnisme contemporain, lyrisme, onirisme, mysticisme, spiritualité,…Cette œuvre devrait être abordée autrement. Elle se dirige vers la consécration d’une nouvelle démarche plastique. La couleur représente la « centralité » de l’œuvre de Mansouri. La couleur en tant que domaine de recherche. Mais aussi la couleur en tant que déclencheur de résonances et ressentis enfouies dans l’âme ou l’imaginaire humain.

Une maitrise fascinante des nuances, des teintes, des tons et des carnations. Une exubérance de couleurs associées, agencées, ordonnées d’une manière éblouissante. L’œuvre de Mansouri s’inscrit dans cet axiome : « l’œuvre c’est la couleur et la couleur c’est l’œuvre ». Certains ne se sont pas trompés en employant la formule de « couleurs souveraines » pour l’œuvre de Mansouri.

plastique axée sur cette trichotomie suggestive : « l’observation, l’analyse et la synthèse » ; une approche à la fois cérébrale et affective qui saisit donc volontairement par le « singulier », le « particulier » voire « le nostalgique », mais évite d’être inquiétante. L’esthétique peut y régner en maitresse.. En un mot, l’artiste conçoit le monde du rêve et de la réalité, activant des voyages oniriques en nous et en dehors de nous, forçant gentiment l’imaginaire. Juste pour le plaisir du cœur et des yeux.

Quant au peintre Russe Igor Louginov , vivant au Maroc, ses œuvres picturales valorisent davantage les ressources naturelles et patrimoniales du Maroc profond .Animées par le désir de surprendre , les œuvres de l’artiste de renom Igor développent une approche plastique axée sur cette trichotomie suggestive : « l’observation, l’analyse et la synthèse » ; une approche à la fois cérébrale et affective qui saisit donc volontairement par le « singulier », le « particulier » voire « le nostalgique », mais évite d’être inquiétante. L’esthétique peut y régner en maitresse.. En un mot, l’artiste conçoit le monde du rêve et de la réalité, activant des voyages oniriques en nous et en dehors de nous, forçant gentiment l’imaginaire. Juste pour le plaisir du cœur et des yeux.