Chargement de la carte…

Date / Heure
Date(s) - 12/05/2018
0 h 00 min

Emplacement
Théâtre National Mohammed V - Rabat

Catégories


Georges Lavaudant s’est livré à une savoureuse sélection d’extraits de  Feu la Mère de MadameOn purge bébé !, Léonie est en avanceMais n’te promène donc pas toute nue ! et Cent millions qui tombent. Dans ces pièces que Feydeau voulait réunir sous un titre générique : Du mariage au divorce,  le couple ne se déchire pas autour de l’adultère,

les affrontements se déclenchent sur n’importe quel prétexte. Chacun veut avoir raison, avoir le dernier mot et c’est cela qui fait avancer l’histoire. Ces pièces sont des duels, elles ne sont pas du tout psychologiques. Le moteur dramatique c’est le pouvoir, le pouvoir sur l’autre. Les scènes s’entrelacent et s’entrechoquent : charge contre la famille avec ses enfants tyrans et ses belles mères despotes. Impossible cohabitation pour des femmes inconséquentes et des hommes aussi peu reluisants !

Ce théâtre réclame une très grande précision comme toute l’œuvre de Feydeau. Aucune approximation n’est permise. Les face-à-face orchestrés par Feydeau sont un formidable terrain de jeu pour cette troupe qui couvre, l’air de rien, un demi-siècle d’art théâtral.

« Georges Lavaudant réussit la prouesse de ramener à l’essence même de Feydeau. au fil des scènes et des séquences entrelacement s’enchevêtrent, s’entrechoquent, sont mis en lumière tous les thèmes qui l’obsèdent. Dans le mouvement d’allers et retours entre ces pièces, se fait entendre la même raillerie, la même dénonciation de la morale bourgeoise et petite-bourgeoise, où tout n’est qu’intérêt, mesquine rien hypocrisie, béat contentement de soi, conformisme, indécrottable crétinerie… » La Croix