Biographie

2013 : sélectionné au Festival de Settat d’art plastique.
2013 : sélectionné au 34* »* Salon d’été organisé par le Cercle des Arts Plastiques des Monédières en France.
2013 : Participation au Festival de Tanger d’art plastique.
2012 : Exposition de travaux des peintres autodidactes à la galerie Fan-Dok à Rabat.
2012 : Participation au Festival international d’art plastique à la galerie Kacimi à Fès.
2010 : Exposition à la galerie d’art Fan-dok à Rabat.
2009 : Exposition individuelle à la galerie Mohamed Kacimi à Fès.
2007 : Exposition à la galerie JAMIL d’art plastique à Fès.
2007 : Exposition collective au 5*™ Festival international d’art plastique organisée par l’O.R.C.C à la galerie de complexe culturel AL Horia à Fès
2006 : Exposition à la galerie virtuelle de la CD.G à Rabat.
2005 : Exposition à la galerie virtuelle de complexe culturel Al Horia à Fès.
2004 : Exposition collective lors de festival International des musiques sacrées de monde à Fès.
2002 : Exposition « peinture et photographie » avec deux photographes français au musée Batha à Fès.
1999 : Exposition collective à la 1″* rencontre nationale de tableau organisée par l’O.R.C.C au Musée Batha à Fès. 1999 : Exposilioruollective lors de la 2T* rencontre nationale de la création poétique à la faculté des lettres et des sciences humaines de Fes

Tout travail artistique se doit de nous donner une idée sur la beauté…

Edulcorée, aérienne, puisant ses éléments dans un univers de pure imagination, ou au contraire simple et spontanée, versant dans un monde accessible, proche de notre regard et de notre perception; celle-ci traduit la vision du peintre, sa manière de voir et de sentir les choses. Tout art, est porteur non seulement d’une vision critique mais aussi d’un projet de reformulation de soi et du monde.

L’art se doit de corriger l’être.Du premier abord, l’oeuyre de Khalid Chriki semble d’une étonnante simplicité, douée d’un regard clairet d’une technique non moins simplifiée. Classée dans ce qu’on appelle communément une peinture « De Représentation », celle-ci, cependant, allie figuration et impressionnisme, réalité et trait imaginatif, vouant le récepteur à un univers où la tache et le geste régnent en maître.

Nous sommes, dès lors, happés par une représentation lumineuse, formulée par l’utilisation des couleurs claires, superposées ou entrelacées, rimant avec d’autres plus foncées ou chaudes, dans des perspectives très recherchées, car disposées sous forme de plans qui naviguent avec le regard du récepteur loin de sa saisie immédiate. Des scènes de la vie quotidienne viennent à notre rencontre, bien ciselées, débarrassées de tout ce qui est répétitif, presque renouvelées.

La stylisation, dont Chriki montre, ne peut que réorienter notre réel, modifiant sans cesse ses composantes sans doute trop familières, tendant vers une fusion avec les éléments les plus anodins ou les plus révélateurs.
L’enfance, avec sa féerie ou ses tristesses, règne. Avec sa joie toute enfantine à batifoler avec de l’eau, dans une piscine ou en mer, à courir les routes sinueuses de la campagne, derrière un troupeau ou poursuivant simplement un camarade, Avec ses interrogations suspendues quand la vie vous désigne tôt à une responsabilité incompréhensible ou lourde à supporter, défigurant geste et élans, brouillant rêves et espoirs, figeant le regard et la mémoire dans une espèce de sagesse truquée, parce que chevillée à une perte incommensurable.

En travaillant sur le thème de l’enfance, Chriki nous rend sensibles à un univers qui, nous habitant, se fait porte-parole d’untemps hors du commun. Un temps qui, interpellant notre humanité, parce que omniprésent, inscrit encore notre être dans une légende qui perpétue notre existence éphémère.
Chriki gagne son pari : La beauté est aussi Souvenances.

El Qandïl Mohammed, chercheur en littérature et arts plastiques

Ses œuvres

Chriki Khalid
Format: 120 x 80 cm
Référence: Ref.1535 as-td
Prix: 12 000 Dirhams
Chriki Khalid
Format: 90 x 90 cm
Référence: Ref.1534 as-td
Prix: 10 000 Dirhams