add My List

Biographie

Né à Rabat en 1943

 

2015  :  Poste Maroc  édite un timbre poste à l’occasion du  40 ème anniversaire de la Marche Verte
2015  :  Commissaire du 1er Festival à Rabat  à l’occasion du 40 ème anniversaire de la  Marche Verte

2015  :  Commissaire de l’Exposition Internationale de la Journée mondiale de la femme

2014  :  Publie la Traduction en Arabe de son premier livre « Fannou Tachkil  mina el  qarne 19  Ila 1945 »

2013  :  Médaille d’Etain de l’Académie des Arts, des Sciences et des Lettres  de France

2013 :  Publie son 3 è livre « Maximes Plastiques » ;

2011 :  Médaille de Bronze  de l’Académie des Arts,  des Sciences et des Lettres  de France

2011 :  Commissaire de l’Exposition Internationale de Paravents au Maroc

2010    Poste Maroc édite 4 timbres poste représentant ses tableaux

2010 : Obtient La Toile d’Or 2010 dans un concours international en France  pour son tableau : «La Médersa Bounania de Fez »

2010 : Publie son 2 è  livre « Lexique des Arts Plastiques »

2009 : A  S M Le Roi Mohamed VI, il présente au Palais Royal de Tétouan,  son premier livre « La Peinture du 19 è siècle  à 1945 »

2009 : Elu Vice Président du syndicat des chercheurs et des hommes de lettres du Maroc

2009 : Illustre avec ses tableaux un livre de poèmes, « Mouznou walkouzah »

2009 : Enseigne les Arts plastiques à l’institut des Hautes études  Commerciales  et Informatiques  de Casablanca jusqu’en 2011

2008 :  Membre du Who’ Who International de Lausanne

2007 :  Membre fondateur en France du mouvement artistique  «  Le Sentimentalisme  et élu Vice Président International  de ce mouvement  »

2007 : Elu Secrétaire général du Syndicat Marocain  des Arts Plastiques

2006 : Publie son premier livre « La Peinture du 19ème siècle à 1945 »

2005 : Obtient une médaille d’argent dans un concours international en France

2004 : Obtient la Médaille Européenne dans un concours international  en  France pour sa toile « Kasbah  de Tinzouline »

2002 : Membre à vie de la Fédération Nationale de la Culture  Française

2000 : Reçoit un diplôme par lequel  la Fédération Nationale de la Culture Française reconnait sa contribution au patrimoine artistique de son époque

1999 : Poste Maroc édite un timbre poste de son tableau :   « La dance de la guédra »

1969 à 1999 :  a dirigé plusieurs départements commerciaux au sein de l’OCE

1982 à 1999 : Directeur pendant 17 ans de l’Organisation des Foires et  des Expositions Internationales au sein de l’OCE

1992 : Feu SM Le Roi Hassan II le décore du Wissam Alaouite de l’ordre  du Mérite National

1991 : Sur Ordre de Feu SM Le Roi Hassan II, il organise une exposition de  l’artisanat marocain au sein du Département d’Etat Américain  à Washington

1992 à 2015 : 65 expositions de peinture au Maroc et dans   différents pays : USA, France, Allemagne, Emirats Arabes Unis, Espagne, Suisse, Mauritanie, Irak

1977 :  A l’âge de 34 ans, Il obtient son baccalauréat, licencié Es Sciences Economiques et diplômé des Etudes Supérieures d’économie  de la Faculté des Sciences Juridiques de Casablanca

 

Source : http://www.yabiladi.com/article-culture-10.html

L’artiste plasticien marocain Afif Bennani s’est vu décerner la Médaille européenne pour les arts plastiques pour son oeuvre intitulée « La kasbah de Timzouline », site historique situé au sud du Maroc dans la région de Dades.

« Ce sacre est l’un des instants lumineux dans mon parcours artistique et qui me permet d’enrichir davantage mon expérience d’artiste plasticien », a déclaré mardi à la MAP Afif Bennani en réaction à cette distinction internationale.Et d’ajouter que sa participation à ce concours aux côtés d’autres artistes de renom fait suite à l’invitation de la Fédération nationale française pour la culture qui lui avait auparavant décerné un prix de mérite pour ses efforts à mettre en exergue le patrimoine culturel de cette époque.

L’artiste, qui se dit autodidacte, a indiqué que sa relation avec la peinture remonte aux débuts de son enfance, ajoutant que son expérience artistique a notamment évolué grâce au concours de l’artiste français défunt Edmond Vales qui lui a inculqué des techniques professionnelles particulières.Membre à vie de la Fédération nationale française pour la culture, Afif Bennani avait exposé « La kasbah de Timzouline » au Salon international de Prestige « les regards 2004 » qui a eu lieu du 25 juillet au 6 août à la cité des arts dans la ville de Saint Tropez.

Historienne d’art en France, Sophie Valcauda avait écrit en 1997 que « tous les tableaux de Afif Bennani provoquent la sensation d’une vision que l’on a à travers la vitre d’un train rapide », ajoutant qu' »à peine a-t-on le temps de s’exclamer : « comme c’est beau » que le paysage s’efface devant nous, laissant la place à l’admiration de la grandeur de l’oeuvre ».Pour le critique d’art Harry Kampienne, « nul doute qu’un oeil un peu attentionné voit dans la peinture de Afif Bennani une véritable maîtrise du passé dans la conception picturale des grands maîtres ». « L’influence, a-t-il ajouté, d’un Delacroix ou d’un Van Gogh lui ont certainement livré l’un des plus beaux secrets en matière d’interprétation : celui de l’improvisation maîtrisée ».

«Tous les tableaux de Afif Bennani provoquent la sensation d’une vision que l’on a, à travers la vitre d’un train rapide. A peine a-t-on le temps de s’exclamer: «comme c’est beau», que le paysage s’efface devant nous, laissant la place à l’admiration de la grandeur de l’œuvre».  Sophie Valcauda  Historienne d’Art en France

Toutes ces années de peinture ont abouti à une expression d’un artiste authentique, à la personnalité très marquée. Malgré son expérience, Afif Bennani demeure un peintre spontané, profondément habité par sa passion qui veut avant tout communiquer et tracer un sillon pictural avec le souci constant de respecter la nature » Dominique Chapelle, Présidente de la fédération Nationale de la culture Française

 

Afif Bennani peint suivant la technique de «Prima Peinture». Il a exploré de nouvelles méthodes qui lui ont  permis d’aboutir par le chemin le plus court. Ce qui lui permet de jongler avec la nuance des couleurs. Afif Bennani est vraiment le peintre du soleil et de la terre.» Christian Scheffler  Chercheur et directeur du musée de Klingspor en Allemagne,

Afif Bennani apparaît comme un dissident, ne flattant jamais l’instant propice, et se souciant le moins du monde de plaire ou de déplaire. Par son œuvre à contre- courant, soutenue par un métier sans limite, cet artiste a voulu montrer son principe de liberté et d’indépendance. Daniel Couturier, écrivain et critique d’art, Membre de la société des gens de lettres de France Membre de l’Académie d’Angers

Afif Bennani exprime la force, l’équilibre et la civilisation marocaine, nous interpellant et nous accrochant grâce à son expressionnisme personnel. Tous ses tableaux délivrent un message de paix, de tranquillité et de grandeur intérieure. Camille Clouet, Le Bien Public Dijon  13 Mars 1997

Pour macérer un paysage dans le jus de ses couleurs, il a besoin  de temps, le temps de la recherche comme l’ont fait les plus grands. Mettre en adéquation la subtilité des jeux de lumière, inviter l’espace à se confondre avec le relief des clairs-obscurs, sublimer les teintes et surtout fuir les copies : voilà ce que Afif Bennani nous propose dans l’image attrayante de son pays. Harry Kampianne Arts Actualités Magazine, France Aout 2000

Nul doute qu’un œil un peu attentionné voit dans la peinture  de Afif Bennani une véritable maîtrise du passé dans la conception picturale des grands maîtres. L’influence d’un Delacroix ou d’un Van Gogh, lui a certainement livré l’un des plus beaux secrets en matière d’interprétation: celui de l’improvisation maîtrisée. Harry Kampianne Arts Actualités Magazine, France Aout 2000

Sa force est réelle, et l’artiste la maîtrise tout comme il maîtrise des secrets, invitant celui qui regarde son oeuvre à descendre peu à peu au centre de la vérité. Là est tout le sens de l’Art et la preuve de l’efficacité de celui-ci sur nos esprits souvent égarés. Camille Clouet : Le Bien Public Dijon : Mars 1997        


AFIF   BENNANI «Le Prince  des  kasbah  remporte: La toile d’Or 2010»

C’est de l’âme et du cœur que viennent les toiles d’Afif Bennani aux thèmes purement marocains, sans aller se déployer dans d’autres expressions, du moment que le Maroc offre une multitude d’images qui ont fait le bonheur des grands noms de la peinture universelle. A ce stade, il faut du métier et Afif Bennani n’en manque pas comme le prouve si bien l’élégance de son trait, l a subtilité de la juxtaposition des couleurs, la richesse des tons, la fougue maîtrisée, l’équilibre final résultant de déséquilibre compensé, si bien que parfois, il faut reculer pour voir surgir les ormes figuratives qu’il veut représenter. On n’est nullement étonné dès lors qu’il fait l’unanimité des jurys de tous bords et cumule les récompenses : En 2000, Diplôme de la fédération Nationale de la Culture Française reconnaissant sa contribution au patrimoine artistique de son époque, Médaille Européenne en 2004. Médaille d’argent en 2005 et aujourd’hui : « Toile d’Or 2010 ». Sur le plan officiel, l’Institution Poste Maroc vient d’éditer et mettre en vente le 12 mars 2010, quatre timbres poste représentant les kasbah d’Afif Bennani, qu’une revue Koweitienne avait surnommé : « Le Prince des Kasbah » Daniel Couturier : Ecrivain et critique d’Art, Membre de la Société des Gens de Lettres de France Membre de l’Académie d’Angers

AFIF  BENNANI: LE MATIERISTE  (Extrait d’analyse)

Entrer dans l’œuvre d’Afif Bennani, c’est laisser tout souci de côté. Pleine de charme et d’une veine très naturaliste, sa peinture renoue avec les thèmes « paysages orientalistes ». Grâce à la magie d’un amalgame d’ocres plus intenses les uns que les autres, avec des villages solidement étagés, sont plus souvent traités les étendues du silence de la plénitude. Entre le motif inspirateur et Afif Bennani, c’est chaque fois le même combat pour la création. Il se soumet aux nécessités plastiques de son art en fonction de sa facture personnelle et de toute sa sensibilité éveillée. Cet artiste montre un figuratif solidement charpenté musclé par sa palette brillante, harmonisé avec goût au sein d’impeccables structures de caractère. Les œuvres viennent pleines d’attraits et Afif Bennani s’y immerge en couleurs alternées lesquelles incendient et rythment chaque paysage avec une belle élégance. En voyageur attentif, l’artiste sait exprimer avec mesure, la splendide lumière du Maroc. Une palette rugueuse et généreuse, la pétulance des harmonies, l’audace des plans en font une magistrale composition. Tout ce brio de peinture expérimenté et sensible, offre à chacune des toiles une vitalité et un langage où la qualité de la matière et la sûreté de la touche au couteau ne sont jamais dues au hasard. Dominique Chappelle Présidente de la Fédération Nationale de la Culture Française.

Ses œuvres

Bennani Afif
Format: 80 x 60 cm
Référence: 2055
Prix: 20 000 Dirhams
Bennani Afif
Format: 73 x 48 cm
Référence: 2054
Prix: 18 000 Dirhams