S'abonner

Biographie

Source : libe.ma

L’Association « Fondation des cultures du monde » a organisé, mercredi au Club olympique casablancais (COC), une soirée artistique haute en couleur mélangeant sons, poèmes et langues et qui met à l’honneur des poètes de renom, en hymne à la nature.
Tout au long de la soirée, baptisée « Célébration de la nature », le président de l’Association « Fondation des cultures du monde », Moulay Driss Alaoui Mdaghri et l’actrice Amal Ayouch, se sont prêtés à tour de rôle au jeu de la lecture des poèmes, textes et refrains de grands écrivains tels Li Po, Rummi, Tagore, Victor Hugo, Dickinson, Valéry, Ibn khafaja, Lamartine et Prévert.
Ils étaient accompagnés par des compositions musicales de Abdallah Bencharradi avec Sana Benessaidi, Ousama El Mouda de « Come to my home » et le groupe « Shans Band » de Sidi Moumen.
Dans une déclaration à la MAP en marge de cette soirée artistique, M. Alaoui Mdaghri a rappelé que cette manifestation est un hymne à la préservation de la nature dans le monde et un appel pour la protection de la terre et ses richesses.
Il a rappelé dans ce sillage l’organisation par le Maroc de la COP22, un événement de grande envergure pour lutter contre les changements climatiques, sensibiliser aux dangers de ces changements et préserver la nature.
Au-delà de l’aspect culturel et convivial de l’évènement, a dit M. Alaoui Mdaghri, l’idée consiste aussi à multiplier les actions en faveur de la nature et de la préservation de la Terre.
Le public venu nombreux a eu l’occasion de voyager via les toiles de la peintre Saida Ammar.
Association marocaine à vocation nationale et internationale, la Fondation des cultures du monde a pour objectif de favoriser la connaissance et la promotion de la culture marocaine, ainsi que des valeurs fondées sur le dialogue et le respect de l’autre, à travers l’interaction et le croisement des cultures.
Créée en juin 2008, elle est conçue comme un réseau international ouvert aux contributions d’où qu’elles viennent, pourvu que leurs auteurs partagent les valeurs de paix et de tolérance.
L’association œuvre pour un dialogue libre entre les créateurs dans toutes les parties du monde.

Source : http://www.quid.ma

Le vernissage de l’exposition « Lamassate », qui regroupe les toiles de huit artistes peintres femmes, a eu lieu ce mercredi 1er mars à la Médiathèque de la mosquée Hassan II de Casablanca.
Cette exposition, qui rend un vibrant hommage à l’artiste Saida El Kiyale, rassemble les œuvres des artistes peintres Nadia Chellaoui, Mounia Boutaleb, Essediya Hallou, Saida Ammar, Naima Hassouane, Souad Bennani, Lamia Belloul et Ines Ibergel.

Saida El Kiyale, également coordinatrice de cette exposition, a indiqué que cette manifestation est une reconnaissance des efforts et de la place qu’occupe désormais la femme au sein de la société. Elle a estimé que « LAMASSATE »: 8 Femmes, 8 Toiles pour 8 mars, organisée à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la femme, offre au grand public une occasion de découvrir et apprécier des œuvres haut en couleur repensées et peintes par des âmes féminines.

Femme pionnière de l’exploitation de la lettre arabe dans les œuvres plastiques au Maroc et dont les œuvres connotatives se sont imposées à la communauté artistique de par leur solidité, leur chromatisme et leur singularité stylistique, Saida El Kiyale a suivi, depuis les années quatre-vingt, son itinéraire avec beaucoup d’exigence et de passion. Elle compte à son actif de multiples expositions collectives et individuelles au Maroc et à l’étranger. C’est sa formation pluridisciplinaire qui a forgé son parcours d’artiste à la recherche de nouveautés dans des domaines aussi variés que les travaux sociaux, la presse ou encore le théâtre.

Ses œuvres

Ammar Saïda
Format: 75 x 55 cm
Référence: 3137
Prix: En cours
Ammar Saïda
Format: 75 x 55 cm
Référence: 3136
Prix: En cours
Ammar Saïda
Format: 75 x 55 cm
Référence: 3135
Prix: En cours
Ammar Saïda
Format: 180 x 120 cm
Référence: 3134
Prix: En cours